faux mails tsunamiChristopher Pierson, 37 ans, habitant Ruskington, dans l’est de l’Angleterre, a plaidé coupable de correspondance malveillante et de nuisance publique devant le tribunal londonien où il avait été traduit par la police. Cet homme à envoyé par mail de faux avis de décès aux familles en attente de nouvelles de leur proches, victime de la catastrophe naturelle. Tous les courriers électroniques envoyés aux familles provenaient de la même adresse pseudo-officielle, ukgovoffice@aol.com.

« Le gouvernement britannique n’utiliserait pas des courriels pour annoncer le décès d’un proche », a souligné la police. « Toute personne qui recevrait un tel courriel doit le traiter avec la plus grande prudence. »

Sky News s’est dite « écoeurée » par l’utilisation frauduleuse du panneau d’affichage virtuel mis en place sur son site internet et a contacté la police dès qu’elle a eu vent de cette manipulation.

(source : Libération)