Attaques du 13 novembre 2015

pray_for_paris130434103

Les choses se bousculent dans la tête dans chacun. Les événements qui viennent de se dérouler dans la capitale française sont abominables… Deux jours après, il est encore difficile de mettre des mots sur ces événements, mais il est nécessaire de parler, de s’exprimer et de partager pour évacuer, mais aussi pour marquer ce moment. Rester dans la crainte ou la peur n’est pas la solution, il faut pouvoir avancer, chacun à sa façon.

J’allais quitter mon domicile, vers 21h45/22h, pour dans un endroit très proche des événements. Par chance, j’étais en retard, puis je n’étais pas encore informé de la situation. C’est seulement quelques minutes avant le départ que l’on me prévient, que j’allume la télé en restant scotché à BFMTV, loin de me douter que je vais être incapable de me relever dans les minutes qui suivent…

C’est difficile d’exprimer ce que l’on ressent dans un moment comme ça… Les événements se succèdent, le nombre de morts grandit à vu d’oeil, le nombre de lieux ciblés par les terroristes également, pour finir par une prise d’otage immense dans un lieu connu à Paris, le Bataclan.

Jusqu’à 3h du matin, je suis resté devant les actualités, en essayant de comprendre et complètement flippé par la suite des événements. Une attaque d’une telle ampleur ne peut se comprendre si vite.

Les réseaux sociaux ont particulièrement montré leur efficacité, leur utilité depuis le début des attentats. Chacun a pu partager, communiquer, se rassurer et rester informé dans de bonnes conditions.

Le mot guerre prend malheureusement tout son sens. Même si nous le savions depuis longtemps, notamment avec les événements de Charlie Hebdo, je me demande pourtant aujourd’hui à quel point nous l’avions réalisé. Aujourd’hui, avec en plus l’État d’Urgence décrété par le président de la République François Hollande (qui n’avait pas été décrété depuis 2005), nous en prenons conscience, avec ce mot qui arrive en pleine tête et qui fait froid dans le dos. 3 jours de deuil national également, c’est exceptionnel, mais à la mesure de la situation.

L’enquête avance comme toujours très vite, on arrive jusqu’en Belgique, mais les éléments restent encore flous… Ce qui reste important, c’est que nous savons que l’ensemble des terroristes n’ont pas été identifiés, nous ne savons donc pas ce qu’il va arriver dans les jours/semaines qui viennent… Par exemple l’une des voitures utilisées pour l’attaque bataclan a été retrouvée à Montreuil… mais qui l’a amené jusqu’à là-bas sachant que les hommes qui se font exploser n’ont pas pu la déplacer ensuite…

D’ailleurs, le communiqué de revendication des attentats le dit clairement, « cette attaque n’est que le début de la tempête ».

L’année 2015 est très marquée. Son début et sa fin resteront gravés dans notre tête avec beaucoup de souffrances. Le nombre de morts et de blessés est effroyable.
Nous allons devoir rester vigilants, encore plus, à chaque instant. Il est pour l’instant nécessaire de vivre dans une certaine crainte, car nous ne connaissant pas la suite des événements. Il faut rapidement que nos hommes politiques prennent les dispositions nécessaires, à très long terme, pour lutter contre cette situation et nous mettre en sécurité.

#PrayForParis

 

Site Footer

Sliding Sidebar

Catégories

Archives

Depuis 2004

  • 1 321 704 visites