Bac 2014 : sujet de maths trop dur ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le bac n’est pas encore terminé mais l’épreuve de mathématiques des Scientifiques fait parler d’elle en raison de sa difficulté estimée trop élevée. Cette question m’a interrogé étant dans le milieu éducatif, pas seulement sur cette session mais sur le baccalauréat en général.

Une élève, très douée, actuellement en train de passer son bac S m’a donné son point de vu (et est d’ailleurs passée à France Inter pour le donner). Elle accepte de dire que par rapport aux différents entraînements qu’elle a pu faire, cette session était plus difficile. Cependant, ça reste le bac, il y a des subtilités mais ce n’est pas non plus le but de cet examen d’être facile donc ce n’est pas si absurde que cela d’avoir un certain niveau. Est-ce vraiment la session de cette année qui était trop difficile ou les anciennes un peu trop simple ? On a tendance à dire que le bac devient un diplôme assez facile à avoir. Presque une formalité puisque, concrètement, avec le bac, on ne fait pratiquement rien… bref la signification de ce diplôme en prend un coup chaque année, c’est d’ailleurs pour cela que l’éducation nationale se pose sérieusement la question de mettre à jour ce diplôme.

Concrètement, j’ai envi de dire aux lycéens qui vont lire ces lignes de ne pas trop s’inquiéter. On le sait, ce n’est pas un secret, si les notes sont catastrophiques, les correcteurs auront des consignes pour modifier le barème, cela s’est d’ailleurs déjà produit et ça avait fait beaucoup de bruit dans la presse. Je trouve cette façon de faire détestable…

Aujourd’hui, les râleurs peuvent signer une pétition, s’abonner à une page Facebook (oui, ça ne sert à rien) pour exprimer leur mécontentement. On reconnaît bien la France (même si j’ignore comment cela se passe dans d’autres pays pour être sincère), quand il y a le moindre problème, tout le monde gueule, signe des pétitions ou encore fait grève…

J’ai lu un article de l’express intéressant avec un passage qui interpelle :

Du côté des professionnels, Le Figaro rapporte l’avis de Pierre Fleury, professeur de mathématiques dans l’académie d’Amiens et membre du SNALC: « C’est un niveau de terminale S, pas d’entrée en sixième! » Des difficultés « qui ont pu surprendre les élèves », certes, mais pas de sujet « traître » selon lui. Dans les Landes, en revanche, le quotidien Charente Libre a interrogé Philippe Lanne, un enseignant agrégé de mathématiques: il « met d’ordinaire 1h20 à faire l’épreuve de maths. Hier, il lui a fallu 2 heures » explique le site du média. « Je ne savais pas comment rédiger certaines de ces questions, j’ai dû relire plusieurs fois certaines d’entre-elles avant de les comprendre », précise le professeur. 

Je ne saurais dire si le bac est vraiment une bonne chose. Je ne pense pas car juger des gens sur un examen n’est pas forcément la meilleure idée. L’idée du contrôle continu qui existe dans d’autres pays me paraît plus intéressant. Quoiqu’il en soit, avoir son bac aujourd’hui ne permet pratiquement rien concrètement. Il y a une vraie réflexion à mener.

Site Footer

Sliding Sidebar

Catégories

Archives

Depuis 2004

  • 1 319 847 visites