Une époque bien compliquée…

Ce sont peut-être les derniers événements qui m’ont donné envie de revenir ici pour écrire et poser des mots sur ce que l’on vit en ce moment, tellement c’est compliqué, même dépriment.

Je n’invente rien dans ce que je vais écrire ici.

On sort du Covid, tout juste, et on ne sait même pas si on est réellement sortie de cette maladie, de ce virus, qui a changé nos vies, nos habitudes et beaucoup d’autres choses.

Je n’imagine pas vraiment, même si je l’ai vécu, d’avoir été confiné à deux reprises.

Je n’imagine pas non plus avoir été totalement confiné la première fois, pendant deux mois, sans avoir le droit de sortir. Ca me paraît irréel de penser à cette période.

Nous avons aussi eu le droit à un couvre-feu. Pour moi, c’est réservé au temps de guerre. Même si le Président Macron disait, certainement à juste titre, que nous sommes en guerre contre le virus à ce moment-là.

Dans quelques semaines, nous allons pouvoir enfin retirer le masque un peu partout. Ou presque. J’ai aussi du mal à croire cela.

Il y a encore quelques minutes, je l’ai porté quelques instants pour entrer dans une boutique et je n’ai même pas pensé à l’enlever en sortant.

Et maintenant que cette période presque inexplicable à l’air de se terminer, la guerre en Ukraine démarre…

Parce qu’un dictateur l’a voulu, le monde part une nouvelle fois en cacahuète.

Un pays attaqué, brisé, des familles détruites, des images qui font froid dans le dos.

Le pays lutte, le monde essaye de les aider, chacun à son niveau.

Mais personne ne sait de quoi est fait demain.

J’ai le sentiment que nous sommes dans un tourbillon de choses négatives.

Et en parallèle de tout cela, nous allons devoir voter pour notre Président en France.

Même ça, c’est compliqué, avec des profils peu convaincants, parfois flippants.

Personne n’inspire confiance, tous les politiques traînent presque forcément des casseroles, on dirait qu’on ne peut faire confiance à personne.

Voilà, c’est ça la vie en ce moment.

Des mauvaises nouvelles, des choses grises, de la déprime…

Site Footer