Après SFR RED, de retour chez Bouygues Télécom avec B&YOU


SFR Red ou B&YOU ? C’est la question à laquelle je vais tenter de répondre !

Mon premier téléphone, un Nokia 3210 (rien que de dire ça, j’ai l’impression d’être d’un autre siècle… en même temps, je suis d’un autre siècle !), acheté avec le système de carte prépayée, était sur le réseau Bouygues Télécom. A cette époque, il existait 3 réseaux : SFR, Bouygues Télécom et Itinéris (ça vous fait peut-être penser à Astérix et Obélix Mission Cléopatre ?). Ce dernier est devenu aujourd’hui Orange. Et le petit dernier, Free, qui s’est rajouté il y a quelque temps.

J’ai dû avoir de bonnes raisons de changer d’opérateur même si, certainement, l’influence devait venir d’un prix intéressant pour se procurer un nouveau téléphone et sûrement aussi l’idée de suivre ses parents.
Mais pendant longtemps, j’ai vénéré SFR, ses services, son réseau et tout ce qui allait avec. Bouygues était le concurrent direct. Les deux autres ne m’ont jamais intéressé. Orange pour son côté archaïque (il suffit de voir les offres proposées et l’interface de leur site et/ou application). Free, d’après moi, a encore du boulot pour capter correctement partout et assurer un vrai service. Même si aujourd’hui, je sais qu’il est plutôt à la hauteur avec des prix imbattables.

Récemment, j’ai commencé à déchanter. SFR a changé… Peut-être que sa fusion avec Numéricable n’a pas aidé. Mais la réalité est là, ils n’arrivent plus à suivre. Capter ou téléphoner avec SFR est devenu un véritable parcours du combattant. J’ai mis longtemps à l’accepter malgré des connaissances qui sont parties en courant vers Free ou Bouygues. Et il suffit de voir combien ils perdent de clients chaque mois, c’est significatif.
Je suis longtemps resté tenté par les tarifs très intéressants et par ma fidélité, même si l’on sait que maintenant, être fidèle en tant que client n’est pas toujours utile, chez les opérateurs téléphoniques en tous cas. Et je trouve ça extrêmement dommage. Ça fait partie des choses qui peuvent faire la différence, ou y contribuer.

Ça fait quelques années que j’ai deux téléphones. Un sur Bouygues, un autre sur SFR. Facile de comparer les réseaux en toutes circonstances. Et la réalité est bien là, Bouygues s’en sort souvent bien mieux ! Alors un jour ou l’autre, il faut bien sauter le pas.
Je ne voulais pas perdre l’abonnement à SFR presse que j’aime beaucoup. Heureusement, toute ma famille est encore chez SFR :)
J’étais également frustré de perdre mon forfait. 17 euros/mois pour 100 Go donc 15 mensuels à l’étranger. Je n’ai pas trouvé mieux, encore aujourd’hui. Chez mon nouvel opérateur, je paye 19,99 euros par mois pour 20 Go, dont 10 mensuels à l’étranger. Mais ça me paraît largement suffisant. Et si besoin, je prendrais l’offre 24,99 euros qui est un peu plus robuste.
Avec le wifi a peu près partout aujourd’hui, il est parfois difficile d’user ses gigas.

Un mercredi, j’ai craqué et j’ai appelé le 3179 pour récupérer mon code RIO (et donc garder mon numéro) afin de m’inscrire chez B&YOU. L’inscription en ligne est simple et le site est bien plus agréable qu’SFR Red…et son vert !
En quelques minutes, je suis inscrit. Tout va très vite, la carte SIM est expédiée en prioritaire le jour même et je reçois le courrier le vendredi. Et bien sûr, votre nouvel opérateur s’occupe de résilier l’ancien.

J’active ma carte SIM et je garde l’ancienne en attendant la portabilité du numéro qui durera 3 jours. Tout est bien organisé et expliqué. J’ai reçu également un SMS de Bouygues pour m’informer du moment, à peu près exact, de la portabilité. Et me voilà sur le réseau de Bouygues…

Alors, heureux ?

Pour le moment, oui ! Je dois encore tester le réseau dans plusieurs lieux, un test ne se fait pas en deux semaines, mais pour le moment, je me surprends à capter à des endroits où SFR dormait. Et c’est très appréciable.

J’ai le sentiment que Bouygues arrive aujourd’hui à tirer son épingle du jeu. Ils ont bonne presse, dans la téléphonie mais aussi pour Internet. 
Je dois encore tester leur service client, mais je suis confiant à première vue.

Sur l’espace membre, on peut choisir si, lorsqu’on dépasse son forfait (ses gigas), on est facturé ou si le débit est réduit. C’est pratique.

Un élément m’intrigue, je vais apparemment être éligible au remplacement de mon smartphone dès le mois d’avril. Je suis curieux de voir cela…

Je suis très content pour le moment de mon changement même si j’aurais bien aimé rester fidèle à SFR. C’est mon côté nostalgique. J’ai encore sous les yeux, même pendant que j’écris ce billet, la SIM SFR qui se repose après avoir été tout de même bien usée !

La Newsletter d'Harold

Vous avez aimé cet article ? Recevez chaque dimanche un condensé d’informations digitales et d'innovations, d’astuces et bonnes ondes !

Adresse e-mail non valide
Aucun spam. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.