Contre enquête

Je crois que la dernière fois que j’ai ressenti cet état de mal être après un film remonte à La ligne verte, avec Tom Hanks. Un sentiment de frustration, alors que ce n’est qu’un film. Ce dernier n’est pas recommandé pour l’histoire elle-même car on comprend rapidement le dénouement de l’histoire, même si la fin est surprenante. On attache plutôt toute l’importance de ce film à Jean Dujardin qui est tout simplement excellent mais aussi à l’histoire. Le sujet traité, la mort de sa propre fille, m’a touché au plus profond de moi, peut-être parce que ces derniers temps, je suis plus proche des enfants, par rapport à mes projets. En allant voir ce film, je ne savais pas du tout de quoi il parlait. C’est lorsque j’ai vu la fille de Jean Dujardin assassinée que j’ai compris le tenant du film et j’ai donc été bouleversé dès les premières minutes du film. Je n’arrive pas à concevoir que l’on puisse faire de mal à un enfant alors voir ces images-là m’a très mal…
Est-ce que je vous conseille d’aller voir ce film ? Sincèrement, je l’ignore… Pour moi, c’est un très bon film, pour les raisons que j’ai citées…

Synopsis : Malinowski, Capitaine à la Crim’, a l’habitude d’être confronté aux faits-divers les plus durs. Mais lorsque sa propre fille est assassinée, tout bascule. Bouleversés par sa détresse, ses collègues mènent l’enquête au pas de charge et un suspect est bientôt arrêté, puis condamné.
Du fond de sa cellule, celui que tout semble accuser clame son innocence et décide d’écrire à Malinowski. Et s’il était innocent ? Face à la douleur du père qui a obtenu justice, le doute du flic s’installe peu à peu. Pour Malinowski, une contre-enquête solitaire commence…